http://musiquedefilm.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Faculté des arts|faculte-arts|http://arts.uqam.ca/

DESS en musique de film


Recherche


dess.musique.film@uqam.ca



Témoignages

 

Anaïs Larocque (cohorte 2014-2015)

« Je me sens privilégiée de faire partie des étudiants du DESS en musique de film car c'est une formation qui présente toutes les facettes du métier dans une ambiance conviviale. Nous avons accès à tout l'équipement nécessaire et les professeurs sont qualifiés, travaillent dans le domaine, et sont toujours prêts à répondre à nos questions. Les travaux de composition que nous devons faire m'aident grandement à monter mon portfolio.»


 

Marie-Andrée Roy (cohorte 2010-2011)

www.marieandreeroy.com

« Je suis très heureuse d’avoir étudié au D.E.S.S. en composition de musique de film de l’UQAM. Puisque j’ai toujours été une amoureuse des films et de leurs trames sonores, ce programme était pour moi un passage obligé. J’y ai rencontré des professeurs inspirants et généreux, des compositeurs et compositrices passionnés ainsi que des réalisateurs très talentueux avec qui j’ai eu le plaisir de travailler sur plusieurs projets, non seulement dans le cadre du cours mais aussi après. D’ailleurs, durant mon année au D.E.S.S., j’ai eu la chance de composer la musique pour un court-métrage qui a par la suite été sélectionné comme l’un des meilleurs court-métrages du Canada par TéléFilm Canada. Ce film a été présenté sur grand écran devant public lors de la 64e édition du Festival de Cannes, dans la programmation «Talent Tout Court ». Ce fût une expérience mémorable! La musique du film a aussi été récompensée la même année par la Fondation SOCAN. Je travaille aujourd’hui à temps plein en tant compositrice, arrangeuse et pianiste. »


 

Vincent Tardrew (cohorte 2012-2014)

www.vincenttardrew.com

« Tout d'abord, ce que j'ai trouvé au DESS, c'est une bande de musiciens qui tous ont des univers musicaux différents du mien, ce qui m'a particulièrement enrichi, surtout lorsque l'on composait tous pour le même cue ! Ces exercices étaient très formateurs. Ensuite, plusieurs des professeurs ont été des influences marquantes par leur professionnalisme et leur métier. Finalement, j'en ressors avec un base technique solide, une vue large de l'histoire de la musique de film, un regard aiguisé sur le cinéma lui-même et enfin des notions essentielles en droit d'auteur, et bien sûr un portfolio intéressant et professionnel. Je recommande chaudement ce programme à quiconque voudrait trouver des bases solides dans son apprentissage en musique de film. »


Romain Frati (cohorte 2013-2014)

www.romainfrati.com

« Le D.E.S.S de musique de film m’a permis d’avoir un rapport plus concret à l’image et de mieux comprendre les processus de composition qui s’y rattachent. Cela exige une technique particulière ; ainsi l’histoire de la musique de film et la création sur commande ont contribué à me fournir les outils nécessaires pour y parvenir tout en respectant ma sensibilité. J’ai récemment composé la musique d’un documentaire sorti en DVD. Les cours suivis sur l’industrie musicale m’ont bien aidé à y voir plus clair concernant le contrat (je travaille ardemment à en trouver d’autres, ayant désormais attrapé le virus commun à tous les accompagnateurs d’histoires). Je travaille également sur un prochain album piano solo.Je souhaite une belle et longue vie à ce D.E.S.S ! »


 

Léa Sanacore (cohorte 2013-2014)

www.leasanacore.com

« En plus de m’avoir offert une solide base en orchestration numérique et en composition, le DESS en musique de films de l’UQÀM m’a également permis d’acquérir divers outils utiles à ma pratique en tant qu’auteure-compositrice-interprète. Grâce à cette formation unique et concrète, j’ai donc eu la chance de me parfaire en arrangement et en mixage, deux aptitudes qui me permettent maintenant de produire professionnellement des maquettes pour mes propres chansons. Je recommande ainsi ce programme à tous ceux et celles qui souhaitent faire des études orientées vers le VRAI métier de compositeur de musique à l’image, ainsi qu’aux artistes qui désirent se dépasser en création musicale de tous genres. »


Vincent Turcotte (cohorte 2011-2012)

« Le D.E.S.S. en musique de film de l’UQAM a été une étape fondamentale dans ma vie et ma carrière de musicien. La possibilité d’étudier en petit groupe d’élève avec des professeurs réputés et compétents est une opportunité à saisir. Les liens que l’on crée avec les étudiants, professeurs et techniciens du programme sont très intéressants pour échanger sur nos connaissances, habiletés et aussi nos influences. Je recommande le D.E.S.S. à tout musicien. Suite à cette expérience, j’ai composé de la musique pour des vidéos promotionnels et je viens de débuter un stage d’assistant au studio La Hacienda Creative à Montréal. »


Robert Auclair (cohorte 2013-2014)

« Le D.E.S.S. en musique de film m'a donné des outils de travail indispensable lors de ma composition musicale. De plus, une méthodologie concise ainsi qu'une culture musicale cinématographique qui s'avère très utile dans mon quotidien. En ayant collaboré avec les étudiants en Communication, je me suis vite développé un réseau qui aujourd'hui m'a ouvert des portes pour des contrats. »


Jonathan Bélanger (cohorte 2012-2013)

www.jonathanbelanger.com

« Mon expérience au DESS a été très enrichissante. Je recommande cette formation à tous ceux et celles qui veulent apprendre à produire de la musique à l'image. C'est aussi une belle opportunité d'acquérir des connaissances en composition de musique interactive pour les jeux vidéo. Au cours de cette année j'ai pu côtoyer des professeurs et d'autres élèves très talentueux et passionnés par leur métier. 5 étoiles à toute l'équipe du DESS et son directeur Mathieu Lavoie! »


Hélène Desjardins (cohorte 2012-2014)

« Le D.E.S.S. en musique de film m’a permis d’approfondir mes connaissances en écriture musicale, au niveau de la manipulation de logiciel informatique et de l’histoire de la musique de film. Mais plus encore, le fait de rencontrer des gens qui partagent la même passion, de discuter avec des professeurs qui ont de l’expérience dans le domaine, donne un réel avant-goût de ce qu’est le métier de compositeur de musique à l’image. Depuis un an, j’ai écrit la musique d’un court-métrage et je travaille présentement sur un projet de série web. Je garde un très bon souvenir de cette période d’apprentissage et de tous les gens que j’y ai rencontrés! »


 

Maxime Hervé (cohorte 2012-2013)

« Le DESS en musique de film de l'UQÀM a été une clé indispensable dans mon cheminement professionnel. Il m'a permis d'acquérir en un an les connaissances nécessaires pour me lancer dans le métier de compositeur de musique à l'image. La force de ce programme est dans sa diversité : les cours, les conférences, les ateliers et les projets de fin d'année permettent aux étudiants de découvrir un métier sous toutes ses facettes. C'est une belle porte d'entrée dans le milieu! En plus de travailler sur de nombreux projets de musique à l'image à Montréal, je suis devenu assistant pour le compositeur Mychael Danna. J'ai travaillé avec lui à Los Angeles sur la musique du film Transcendance. »

www.maximehervemusic.com 


Mathieu Beaudet (cohorte 2012-2013)

www.mathieubeaudet.com

« Le DESS en musique de film de l'UQAM m'a permis de me plonger dans une période pendant laquelle j'ai beaucoup évolué comme compositeur. Il m'a proposé des cours pratiques au cours desquels j'ai été mis au défi dans des exercices pertinent et progressifs, et d'autres cours théoriques qui m'ont donné une très bonne culture générale en musique de film et une foule de nouvelles sources d'information sur le mixage et la réalisation. J'ai également eu une très belle expérience avec la réalisatrice Jessica Desjardins, avec laquelle j'ai été jumelé pour le travail final, j'ai d'ailleurs travaillé sur un autre de ses films juste après les cours. Depuis l'obtention de mon DESS, je suis plus confiant de pouvoir gagner ma vie de ce métier car j'ai pu l'exercer dans de très bonnes conditions, en travaillant avec des ensembles instrumentaux et en apprenant le mixage de musique en 5.1. Depuis ma sortie du DESS en été 2014, j'ai travaillé sur la musique de deux jeux vidéo de Square Enix Montréal à travers la compagnie Pixel Audio, que j'ai récemment fondé avec 3 amis, j'ai travaillé sur la trame sonore d'une production théâtrale des productions Euphories, j'ai tissé de nouveaux liens professionnels avec la réalisatrice Audrey Chevrier et j'ai fait des arrangements orchestraux pour le compositeur Guy Trépanier (Lance et Compte, la Grenouille et la Baleine, les nouvelles LCN). »


Christophe Césaire (cohorte 2011-2012)

« Après un parcours sinueux sur le territoire français, j'ai fini par intégrer le D.E.S.S musiques de film pour l'année 2011-2012. J'avais espéré un changement de vie et une chance de développer mes aptitudes, et je fus comblé au-delà de mes espérances. Et je crois que la cause première en sont les personnes que j'ai rencontré, qui m'ont guidé, enseigné, corrigé, motivé, défié et soutenu. Ce témoignage est unilatéralement positif, mais simplement parce que c'est ce que fut mon expérience d'études cette année-là. Du début à la fin il a fallu créer, se cultiver, et se mettre en relations constructives avec les autres pour finalement mettre un pied voire les deux dans l'univers de la composition à l’image. Ce fut une des années les productive et enrichissante de toute ma (jeune) vie. Depuis j'ai quitté le Québec, et n'ai pas directement profité du réseau ouvert par mes rencontres à l'U.Q.A.M. J'exerce mes talents outre atlantique. Je compose pour le spectacle vivant, (théâtre, danse, chant), m'occupe parfois de design sonore ou de captations, et plus rarement de courts métrages ou de publicités. Un lien vers mes créations contemporaines de mon passage au D.E.S.S (dont certaines sont issues d'exercices de cours). https://soundcloud.com/christophecesaire/sets/cin-matique. un autre vers une petite vidéo d'un travail plus récent. https://www.youtube.com/watch?v=nRAzv2Yjdrc »


Karine Bétournay (cohorte 2011-2012)

www.karinebetournay.ca
www.quintejuste.com

« En une année de DESS, j’ai appris le métier de compositrice sous son aspect individuel − de l’analyse des images à la conception, la création et la production de la musique − et également, ce qui est propre à ce type de composition, sous son aspect collectif : dialoguer avec un réalisateur, suivre les étapes de réalisation d’un film, savoir se présenter dans une agence de pub… Le petit nombre que nous étions a favorisé l’entraide et les échanges ainsi qu’une atmosphère de convivialité et de solidarité entre nous. En sortant du DESS, j’ai co-fondé les Productions Quinte Juste avec des collègues et je travaille actuellement sur plusieurs projets de courts-métrages, publicités et webséries »


Benjamin Goron (cohorte 2011-2012)

www.quintejuste.com

« Par son aspect global et touche-à-tout, ce programme m’a permis d’acquérir tant des réflexes techniques de composition de musique à l’image qu’une vaste culture générale de cette discipline, ainsi que de solides bases concernant le fonctionnement de l’industrie musicale. Deux ans plus tard, j’ai mes propres productions de musiques à l’image, co-fondées avec des collègues du DESS. Car le DESS, c’est aussi rencontrer des gens avec un bagage musical souvent fort différent mais qui partagent la même passion. Puis, disons-le, si c’est parfois des heures passées dans le labo de composition pour terminer un projet, c’est aussi le réconfort d’un café-noisette à la COOP en jasant de choix orchestraux, de banques de son et du dernier cours d’histoire de la musique de film. »


 

Peter Venne (cohorte 2011-2012)

www.petervenne.com

« Pour moi, l'expérience du DESS en musique de film a été déterminante. Le fait de baigner dans une atmosphère aussi stimulante qu'effervescente fut un contraste apprécié à la vie solitaire que représente souvent le travail de composition. Le cours m'a permis d'apprendre autant sur le monde même de la musique à l'image que sur mes forces et faiblesses en tant que compositeur et individu. C'est un métier très humain, basé sur la communication, beaucoup plus que sur le simple talent de compositeur. J'y ai fait des rencontres marquantes. Des camarades qui sont devenus des bons amis, des professeurs qui sont devenus des collègues. La chose que le DESS m'a apporté par-dessus tout, c'est un réseau de contacts dans le monde du cinéma. J'ai été jumelé avec un talentueux réalisateur (Rémi St-Michel), pour lequel j'ai composé la musique d'un premier court métrage, pour ensuite retravailler ensemble sur plusieurs autres projets. Nous revenons récemment de Cannes où nous avons représenté son dernier court métrage en compétition à la Semaine de la Critique. Inutile de dire que cette rencontre m'a amené pleins d'autres contacts et de projets. »

https://soundcloud.com/peter-venne


François Grenier (cohorte 2011-2012)

« Le DESS m'a aidé à avoir une vision claire de ce qu'était le métier de compositeur à l'image. J'ai été particulièrement heureux de pouvoir réaliser un projet en collaboration avec un étudiant en réalisation de l'UQÀM, ce qui a été ma première véritable expérience dans le domaine. J'apprécie aussi d'avoir pu bénéficier, en plus des cours pratiques, d'un séminaire sur l'industrie musicale et d'un cours ayant trait à l'histoire de la musique de film, qui m'ont été fort profitables. Également, avant de commencer le DESS, je ne connaissais à peu près rien aux logiciels du type Protools et aux banques de sons, et à ce niveau j'ai trouvé particulièrement aidant d'avoir la chance de profiter des conseils d'un technicien et compositeur qui était toujours présent pour nous aider dans le local où nous pouvions réaliser nos travaux sur des ordinateurs, où j'ai passé quelques centaines heures à travailler. »


François Monette (Cohorte 2010-2012)

www.fmonette.ca

« J'ai terminé le DESS en mai 2012 et je l'ai fait en 2 ans. Ce que suggère fortement afin de pouvoir se concentrer sur les nombreux projets et travaux qu'offre le programme. De plus, durant ces 2 années j'ai élargi mon réseau de contact. Cette formation m'a beaucoup servi surtout au niveau de l'échange avec les autres étudiants où j'ai pu créer des liens professionnels. J'ai eu la chance d'avoir des professeurs qui m'ont fait travailler sur des contrats. Le séminaire sur l'industrie musicale ainsi que le cours d'histoire de la musique de film ont été des moments forts de ma formation. Depuis, je travaille surtout à la composition de musique pour le théâtre et sur des séries web. »


Charles Maheu (cohorte 2007-2008)

« De revenir aux études en faisant ce DESS m'a redonné toute la confiance en moi et en ma musique dont j'avais besoin. J'ai adoré tous mes cours sans exception. J'ai savouré chaque minute de l'année que j'ai passée à l'UQAM dans ce DESS. J'ai fait la musique d'un court métrage sur la fin de mon DESS, en plus de deux courts métrages d'animation. Maintenant, je travaille sur un projet de court métrage. »


Christine Jodoin (cohorte 2007-2008)

« C'est une formation et des connaissances qui sont très précieuses. Non seulement j'ai amélioré ma composition, mais aussi ma critique et mon écoute musicale, que ce soit celles attachées à un autre média/art ou non. »


Ghyslain Lecroulant (cohorte 2007-2008)

www.ghislainlecroulant.com
www.myspace.com/ghislainlecroulant

« Le partenariat avec l'ONF et la proximité du jeune bassin de réalisateurs de l'UQAM est inégalable pour la francophonie. Je suis sur la musique pour un court-métrage en partenariat avec l'Inis, la SPACQ et la GCFC. J'ai aussi réalisé notre 1er album en juin dernier. »


David Hamel (cohorte 2007-2008)

« C’est suite au DESS que j’ai commencé à m’intéresser de plus en plus au son et à ses traitement et que je m’en suis découvert une certaine passion. Merci. Pour le cours sur l’industrie de la musique, je me sers encore aujourd’hui de mes apprentissages pour la façon de gérer notre groupe. C’était clair et précis. J’ai adoré les relations que nous avons eues avec les étudiants en cinéma. De fil en aiguille je me fais un humble chemin dans ce milieu sinueux. Je profite souvent de contacts pour obtenir des contrats et lentement, mais sûrement, les projets deviennent de plus en plus intéressants et d’envergure. Je ferai, encore cette année, la musique des finissants en cinéma de l’UQAM. »


20. Guillaume St-Laurent (cohorte 2007-2008)

http://lorangermusique.com/

« Le projet final fut très formateur; de travailler dans un excellent studio avec un excellent mixeur fut une expérience très enrichissante. Pendant les cours, j'ai appris plusieurs trucs du métier tant au niveau musical que technologique. J'ai bien aimé avoir à produire des travaux hebdomadairement, cela m'a préparé pour la «vraie vie ». J'ai travaillé comme assistant-compositeur et « music editor » pour James Gelfand, pour la télésérie « Crusoe » produite par NBC. J'ai aussi composé pour un long métrage, « L'ordre 13139 ». J'ai fait 2 pubs télé également, j'en ferai une troisième bientôt en plus de composer pour une artiste qui fait du cirque. J'ai travaillé comme assistant-compositeur et « music editor » pour James Gelfand, pour la télésérie « Crusoe » produite par NBC. J'ai aussi composé pour un long métrage, « L'ordre 13139 ». J'ai fait 2 pubs télé également, j'en ferai une troisième bientôt en plus de composer pour une artiste qui fait du cirque. »


Oscar Salazar Varela (cohorte 2007-2008)

« J'ai appris comment composer à l'image et avec le contexte d'un film (budget, directives du réalisateur, droits d'auteur, etc.). J'ai beaucoup plus de connaissances sur les outils technologiques qu’avant, et j’en connais plus sur les compositeurs et l'histoire de la musique de film. J'ai composé la musique originale pour une pièce de théâtre. Je prépare un spectacle d'interprétation et de composition pour guitare avec images et texte. »


Monique Martin (cohorte 2007-2008)

« J’ai adoré tous mes cours. La collaboration avec l’ONF a vraiment été une belle idée. Ce fut une très belle expérience. De même que la présentation à l’Ex-Centris. J’ai accepté l’invitation de l’école des médias pour composer pour les films de la classe de finissants. »


Retour en haut de page